Voilà comment apprendre à votre enfant à se défendre contre les enfants qui le harcèlent

Voilà comment apprendre à votre enfant à se défendre contre les enfants qui le harcèlent

Certains enfants peuvent être très cruels avec leurs semblables dans des circonstances spécifiques, chose qui peut dépasser même toute limite acceptable, et ce, même sans aucune raison apparente. Et cette intimidation, qui peut être de type physique, sociale ou psychologique est devenue cela fait déjà plusieurs années, un phénomène à l’échelle mondiale. Et c’est pour cette raison, que nous vous donnons dans cet article, les moyens par lesquels votre enfant pourra se défendre contre ce genre de violences.

Le harcèlement scolaire, une réalité très présente mais ignorée

Selon les chiffres révélés par, André Canvel, le délégué ministériel chargé de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire : « Un élève sur dix » serait concerné par ce phénomène. Ce problème affecte non seulement les relations de l’enfant avec ses pairs, mais aussi son estime de soi, sa sécurité et sa confiance, ce qui n’est pas du tout à prendre à la légère. C’est pourquoi vous devriez apprendre à vos enfants que tous les gens ne sont pas bons et que certains sont impitoyables et qu’ils peuvent avoir de graves problèmes émotionnels.

Pourquoi lui apprendre à se défendre contre un enfant cruel ?

En faisant ceci, vous le préparez non seulement à éviter l’intimidation, mais vous lui apprenez aussi à gérer les conflits, à promouvoir son autonomie et sa sécurité. Il est évident que vous voulez toujours rester à ses côtés et le protéger contre tout danger ou accident éventuel, mais quand les enfants grandissent, ils commencent à avoir besoin de temps et d’espace, gagnent en indépendance et forment leur propre monde et environnement.

Un tel processus mènera tout d’abord votre enfant à se défendre contre les enfants violents et ensuite à savoir comment être respecté et valorisé par les autres.

Quelques conseils pour mener à bien cette mission

Dans chaque cas d’intimidation, on peut déceler une offense ou une provocation qui sert d’appât que les enfants cruels lancent pour blesser, provoquer ou attaquer les plus faibles parmi leurs semblables. Donc afin d’apprendre à votre enfant à se défendre contre ceci, il faut d’abord lui montrer comment éviter ces offenses par l’intermédiaire d’un outil utile et applicable tout au long de sa vie.

Commencez par lui expliquer que tout ce que lui dit l’enfant qui le provoque n’est que le reflet de ce qu’est ce dernier, qu’il s’agit donc juste d’une projection. 

Donnez également des réponses à votre enfant qui lui montrent que ce genre de provocations ne valent rien et encouragez-le à se retirer la tête haute. 



Demandez-lui également d’ignorer et d’éviter autant que possible l’enfant harceleur, car sans la fréquentation de ce dernier, aucune intimidation ne peut avoir lieu.

L’importance d’adopter des stratégies de maîtrise émotionnelle

L’enfant qui dérange le vôtre cherche très probablement à se sentir puissant et à attirer l’attention. Mais la victime ne sera approchée fréquemment qu’une fois qu’elle aura cédé à la provocation et qu’elle aura fait preuve de vulnérabilité.

Il faut donc que l’enfant apprenne à ne pas révéler ses émotions dans de telles situations. Bien qu’il ne soit pas question d’une tâche facile. Pour y parvenir, vous pouvez mettre en application une série de stratégies simples et efficaces :

  • Il faudra tout d’abord faire preuve de patience et de tolérance. Garder un visage immuable et respirer profondément.
  • Ne l’encouragez pas à l’œil pour œil, car le retour de violence transmet de mauvaises valeurs. Inculquez-lui la valeur de l’empathie pour qu’il puisse comprendre le comportement des autres.
  • Parlez à votre enfant des avantages de traiter les autres comme nous aimerions qu’ils nous traitent. Si l’enfant harceleur est traité avec bonté, il sera déconcerté en ne comprenant pas la réaction de sa victime potentielle.
  • Incitez votre enfant à avoir le soutien et la complicité d’amis ou de camarades de classe. Il doit aussi savoir que rechercher l’aide des autres n’est pas signe de faiblesse, mais que cela témoigne plutôt d’une capacité conséquente d’auto-critique et de réalisme.

La communication occupe une place centrale dans ce procédé

Dans toutes les situations, y compris les cas de harcèlement de la part d’autres enfants, il est essentiel que l’enfant ait l’aide, le soutien et la compréhension de ses parents. 

Le harcèlement et les agressions ont tendance à rendre les mineurs plus fermés et plus réservés. Nous devons donc essayer de les rendre plus expressifs et communicatifs, ainsi, lorsqu’ils parleront de ce qui s’est passé, nous serons en mesure de résoudre le problème avec eux. 

N’oubliez pas non plus de féliciter votre enfant à chaque fois qu’il vous raconte les faits et qu’il vous fait part de sa réaction. Laissez-le également exprimer son malaise ainsi que tous les sentiments qu’il a concernant cette situation désagréable qu’il a vécue.

Lire la suite de l'article