Quantcast

Supprimez la colère en 3 minutes

Il est toujours bon de se concentrer sur tout ce que la vie nous amène de positif. Mais soyons réalistes, ce n’est pas chose facile. Il y a des jours où la vie nous met tellement d’épreuves sur le chemin que la pensée positive est la dernière chose qui nous passe par l’esprit.

Voici donc une technique amusante pour faire passer votre colère : l’exprimer sans filtre pendant 3 minutes, en utilisant tous les noms d’oiseaux qui vous passent par la tête et en laissant libre cours à votre langage corporel. C’est encore plus amusant si vous êtes en compagnie d’une autre personne avec un très bon sens de l’humour. Vous aurez des fous rires garantis !

Le but de cette technique est de vous permettre de vivre et exprimer pleinement votre sentiment de colère pour pouvoir passer à un état plus positif. En effet, en laissant libre cours à votre colère vous aurez une autre perspective sur les événements et d’une façon plus rapide que si vous laissez toutes ces émotions mijoter à l’intérieur de vous.



Il est important de noter qu’il est primordial d’être avec une personne en qui vous avez confiance et qui ne se sentira pas visée ou menacée par vos propos et de ne pas faire de cette technique une solution régulière qui pourra cultiver un besoin de toujours s’exprimer de la sorte au lieu de trouver d’autres alternatives.

Voici comment cette technique fonctionne :

  • 1. Réglez un minuteur sur maximum 3 minutes. Vous ne voulez pas focaliser indéfiniment sur votre colère.
  • 2. N’insultez pas la personne qui est avec vous, car elle a la bonté de vous accompagner dans votre initiative.
  • 3. Une fois que le minuteur sonne, vous vous arrêtez de parler immédiatement.
  • 4. Après quelques respirations profondes, l’autre personne vous demande : « Donne-moi un à trois résultats positifs de la situation qui te mets en colère? ». Les réponses pourraient vous étonner !

Et voilà ! Vous avez eu votre moment d’explosion où vous avez insulté, juré et extériorisé toute l’énergie négative qui vous consumait. Ahhhh …

Lire la suite de l'article