La Recette miracle d’un coach pour perdre du poids, après des années de régime et de sport

La Recette miracle d'un coach pour perdre du poids, après des années de régime et de sport en vain

Ce coach présentait des risques d’obésité jusqu’à ce qu’elle découvre la solution miracle pour perdre du poids et retrouver une forme athlétique. Voici son témoignage.

Le mode de vie

Lorsque j’ai entamé mes études universitaires, je suis passée d’une jeune fille extra mince à une jeune femme en surpoids de 10 kilos. Pour essayer de retrouver ma sveltesse, je suis devenue végétalienne. Je mangeais plus de viande que vous ne pourriez jamais imaginer et j’ai même pris des pilules de perte de poids qu’un entraîneur à ma salle de sport avait bien vantées (Ces pilules sont maintenant interdites.)

J’ai aussi commencé une routine insoutenable de sport intense. J’endurais six jours par semaine de Muay Thai et de séances d’entraînement CrossFit, en veillant à respecter 1.200 calories par jour (et parfois moins). Cependant, je ne perdais toujours pas de poids. Pis, je ne pouvais pas dormir la nuit et je continuais à grossir. Je me consumais, j’étais stressée et je me haïssais de ne pas perdre de poids, malgré mes habitudes alimentaires et l’exercice insoutenable.

Environ un an après avoir terminé le collège, je pesais 69 kilos et j’avais un taux de graisse corporelle de 33%, ce qui me mettait dans la catégorie des personnes obèses. J’étais tellement fatiguée de tous les mauvais conseils qu’on me donnait que j’ai décidé d’apprendre comment mon corps fonctionne vraiment, en devenant entraîneur personnel.

Seulement, on me martelait les mêmes croyances de la vieille école : les glucides font grossir, le sucre devrait être totalement éliminé de l’alimentation et les protéines doivent être consommées toutes les deux à quatre heures.

Ces stratégies m’avaient amenée là où j’étais, mais j’ai décidé de leur donner une autre chance. Sans surprise, l’abstention du sucre et des glucides et la consommation excessive de protéines n’ont pas abouti à de réels changements.

Le changement

Environ un an et demi après avoir été certifiée comme entraîneur personnel, j’ai lu sur l’importance d’adopter une alimentation équilibrée qui ne supprime pas les aliments sucrés ou les hydrates de carbone. Après tout ce que j’avais essayé, je pensais que cette énième expérience valait bien le coup d’être essayée.

J’ai finalement recommencé à manger des glucides et à suivre un régime alimentaire de 2.000 calories par jour. Je notais tout ce que je mangeais en utilisant MyFitnessPal et faisais l’effort d’ajouter au moins un fruit ou un légume à chaque repas.

Avant, selon le régime que je suivais, mes repas se résumaient à des smoothies verts à l’huile de coco, au jus de citron, au sirop d’érable et au poivre de Cayenne. Maintenant, je prends de la farine d’avoine et des omelettes de légumes au petit-déjeuner ; des patates douces, du poulet et des légumes au déjeuner et des tacos au dîner.

En outre, je ne me prive plus de crème glacée que j’adore. Je continue ma routine de CrossFit et les classes de Muay Thai six jours par semaine ; mais les seuls changements alimentaires ont fait que l’excès de poids a disparu, lentement mais sûrement.

Plus j’en apprenais sur les régimes flexibles, plus je voulais trouver un entraîneur qui partageait ma vision sur l’alimentation saine, pour m’aider à trouver une routine d’entraînement tout aussi réaliste.





Sur Instagram, j’ai découvert un entraîneur de fitness qui vivait près de chez moi et qui a axé sa formation sur un régime flexible et sur l’exercice avec le lever des poids. Je me suis inscrite pour quelques séances, afin de tester sa méthode.

Lors de ma première séance d’entraînement, je ne pouvais pas faire de redressement assis et je pouvais à peine lever 15 kilos, en dépit de mon dévouement à l’entraînement par intervalles à haute intensité, six jours par semaine.

Puis, j’ai commencé à soulever des poids lourds quatre jours par semaine et à donner à mon corps plus de temps pour récupérer. Quand je ne faisais pas la musculation avec mon entraîneur, je faisais du cardio – comme la randonnée ou la marche avec mon chien.

J’ai également commencé à noter chaque séance d’entraînement et à changer ma routine toutes les six semaines. En gardant mes exercices plus cohérents, plutôt que d’essayer de « surprendre mes muscles » chaque jour, je suis devenue plus forte, avec plus de muscles.

Environ deux ans après avoir commencé à changer mes habitudes alimentaires et ma routine d’exercice, j’ai perdu 15 kilos et j’arrive à faire six soulèvements de 120 kilos et 200 squats. Je me sens si bien d’accomplir des activités que je pensais impossibles. Aujourd’hui, je pèse 54 kilos et mon taux de graisse a baissé de 20%.

La récompense

Maintenant, je suis impatiente de faire du sport dehors, car cela me donne de l’énergie, au lieu de m’astreindre comme autrefois, et je suis beaucoup plus heureuse.

Apprendre la bonne façon de se mettre en forme a également contribué à ma carrière d’entraîneur personnel. La plupart des gens avec qui je travaille sont des femmes entre 20 et 40 ans qui essaient de perdre du poids, mais qui se sentent coincées tout comme je l’étais.

Je leur conseille de ne pas se tourmenter avec des exercices et des régimes extrêmes. Je prends vraiment plaisir à aider mes clientes à mieux se connaitre et à retrouver la confiance en elles.

Conseils pratiques

Certaines de mes clientes redoutent que le lever de poids les rende grosses. Mais c’est de la graisse sur le dessus du muscle qui donne cet effet. Si vous êtes maigre, grâce à votre régime alimentaire couplé à cet exercice, vous serez plus forte, pas plus grosse.

Ne changez pas tout à la fois. Pendant des années, j’ai essayé de relooker mon corps avec des régimes extrêmes et des routines épuisantes d’entraînement. Mais j’ai appris que ce ne sont pas des techniques durables.

Ainsi, au lieu d’adopter une approche tout-ou-rien, j’ai plutôt opté pour une approche progressive. Pour moi, soulever juste quelques kilos de plus, cuisiner mes plats au lieu de les prendre à emporter ou aller au lit 30 minutes plus tôt font déjà toute la différence.

N’ayez pas peur des glucides. Depuis que j’ai recommencé à manger de l’avoine, le quinoa, le pain aux grains entiers et même des gâteaux occasionnellement, je trouve que j’ai tellement plus d’énergie à brûler à la salle de gym. Mes séances d’entraînement ne sont plus aussi éprouvantes. De plus, j’ai plus d’énergie pour les activités quotidiennes comme promener mon chien et gravir les escaliers.

Lire la suite de l'article