Quantcast

Lorsqu’une personne vous quitte, ce n’est pas forcément une perte

Lorsqu’une chose est cassée, il faut la réparer. C’est ce qu’on nous a toujours enseigné, à la maison comme à l’école. Et si ce n’était pas la solution ? Et si au lieu de réparer, on allait chercher mieux ? Dans les relations humaines, il est parfois préférable d’oublier ce qui a été, pour aller vers plus gratifiant.

S’il est si difficile de laisser l’autre partir, c’est tout simplement parce que nous vivons dans une société qui voit la solitude et le célibat comme des tares. Nous essayons désespérément de retenir les gens, même lorsqu’ils ont largement dépassé l’objectif pour lequel ils ont fait irruption dans notre vie…

La société nous conditionne et nous fait croire que rien de positif ne peut nous arriver quand une personne nous quitte, qu’elle était tout pour nous. Elle nous fait croire qu’une personne qui sort de notre vie est une perte, or chaque amitié et chaque relation d’amour est une leçon, donc au lieu d’être tristes à cause des personnes qui partent, nous devrions célébrer celles qui restent.

Lorsqu’une personne nous quitte, nous nous sentons mal. C’est peut-être même un des sentiments les plus douloureux à supporter. Mais fort heureusement, au fil du temps, la douleur diminue et on ouvre les yeux. On réalise alors que nous n’avons plus besoin de cette personne.

Les bonnes choses prennent fin pour laisser la place à d’autres bien meilleures ! Il suffit de s’en convaincre pour pouvoir appréhender la vie sereinement et vivre la séparation de manière moins douloureuse. Nos croyances sont importantes car si l’on considère le départ d’une personne comme négatif, on finit par le vivre comme une perte. Et l’inverse est vrai.

Il faut être convaincu que tout arrive pour une raison, peu importent les circonstances. Cela peut sembler difficile en période de séparation, mais même les choses qui semblent en apparence mauvaises, ont une explication. Et souvent, cette explication génère du positif. Patience !



Les séparations sont souvent douloureuses. On ressent de la tristesse, du chagrin et des regrets, mais chaque perte nous emmène dans un voyage qui nous rend plus forts. La première chose à faire pour aller mieux est de se convaincre que le meilleur est toujours à venir, de positiver et de dessiner un sourire sur notre visage. La vie est comme un boomerang : elle nous renvoie toujours ce qu’on lui donne.

Il est totalement inutile de perdre notre temps et notre énergie dans la tristesse, le regret, et de ne pas avancer. La vie est un perpétuel recommencement. Les gens entrent dans notre vie et en sortent. Ils viennent pour une raison et en sortent certainement pour une autre meilleure. Ce n’est pas la fin du monde si quelqu’un nous quitte. Il va découvrir de nouveaux horizons et nous laisser la possibilité d’en découvrir aussi.

Souvent, la fin de certaines relations est bénéfique voire salutaire. Il est préférable de vivre une séparation lorsque l‘autre ne nous respecte pas, nous blesse ou nous fait du tort. Il vaut mieux laisser partir son compagnon lorsqu’on vit dans une angoisse et une inquiétude permanentes. Dans ce cas, il faut écouter son instinct et lui faire confiance. Il a le pouvoir de discerner le bon du mauvais et de décider qui peut rester et qui doit partir.

Nous sommes faits pour rencontrer de nouvelles personnes. Nous sommes conçus pour explorer, découvrir et grandir, et ne pas être freinés par des personnes qui nous briment.

Si une personne vient de nous quitter, au lieu de nous sentir cassés en mille morceaux, pensons plutôt au sentiment de tristesse et à la douleur qu’elle nous a causé. La vie est trop courte pour ne pas être heureux. Nous devons apprendre à nous entourer de gens qui comptent. Nous devons également accepter que d’autres sortent de notre vie. Ils deviendront des étrangers et feront partie de nos souvenirs, mais nous ne devons jamais nous sentir coupables en éliminant les personnes toxiques de nos vies. Personne n’a le droit de nous empoisonner avec la négativité et le doute. Laisser partir ce genre de personnes est la meilleure chose à faire. Il est important de penser d’abord à soi et à son bien-être, et le plus tôt est le mieux. La séparation ne doit pas être vécue comme un échec car, après tout, nos moments douloureux ne nous définissent pas. Notre manière de les appréhender et de les vivre s’en charge.

Lire la suite de l'article