Comment devenir une personne heureuse et qui s’accepte

Comme l’a dit Mère Teresa « Si vous jugez les gens, vous n’avez pas le temps de les aimer ». Nous avons tendance à faire des jugements tout le temps, au moins dans une certaine mesure. Beaucoup de nos opinions et goûts sont une certaine forme de jugement, même s’ils paraissent inoffensifs. Mais d’autres peuvent être nocifs, à la fois pour nous et les autres. Voici cinq voies pour arrêter de juger et être une personne heureuse et qui s’accepte.

1. Pratiquer la Pleine Conscience

La prise de conscience de vos pensées et des jugements que vous portez est la première étape, pour l’ouverture de votre cœur et de votre esprit. Cette pratique vous aide à être plus attentif dans votre vie quotidienne. Mais il est important de poursuivre cet objectif de façon proactive.

2. Cultiver l’empathie

Selon une sagesse amérindienne « Ne jugez pas un homme jusqu’à ce que vous ayez marché pendant deux lunes dans ses mocassins ». Beaucoup de personnes ont tendance à penser que l’empathie est un signe de faiblesse plutôt que de force, de lâcheté plutôt que d’affirmation de soi.

Mais l’empathie est un puissant trait de caractère qui peut vous aider à laisser tomber les jugements. Elle vous conduit à apprécier intentionnellement une situation d’un autre point de vue.

3. Noter l’impact des jugements sur votre humeur

Il pourrait sembler que lorsque vous jugez les autres, vous vous éleviez d’une certaine façon. Toutefois, si vous êtes enclin à juger, il est probable que vous vous jugiez personnellement dans une certaine mesure, en vous accrochant à des faiblesses enfouies dans votre esprit.

Vous êtes probablement soit très critique envers vous-même, soit sensible aux jugements des autres à votre égard. Veiller à vous accepter personnellement et à faire preuve de tolérance envers les autres est la meilleure façon d’être en harmonie avec votre Moi authentique.

4. Forger votre ouverture d’esprit

Généralement, vous jugez parce que vous pensez avoir la science infuse. Cependant, en réalité, cette perspective est influencée par vos histoires personnelles, vos expériences, votre culture et une foule d’autres facteurs.

Partant, au lieu de vous concentrer sur la moitié vide de la bouteille, il est préférable de faire preuve d’ouverture d’esprit et de curiosité pour déceler les aspects positifs chez vos interlocuteurs.

5. Renforcer votre sociabilité

L’un des meilleurs moyens de réduire la tendance à juger les autres est d’interagir avec une variété de personnes de cultures et de sensibilités différentes et qui partagent diverses opinions. Une étude confirme que lorsque nous avons des amis différents, nous sommes plus enclin à nous ouvrir à la diversité.

En outre, vous ouvrir à des personnes qui semblent différentes de prime abord peut souvent révéler des points communs plus profonds.

En somme, imaginez comment votre vie serait différente si vous cessiez de faire des hypothèses et de porter des jugements négatifs sur les gens que vous rencontrez. Voyez la bonté chez les autres et respectez leur cheminement.