Comment surmonter le blues de l’hiver ?

comment-surmonter-le-blues-de-lhiver

Le Trouble Affectif Saisonnier ou le TAS est une sorte de dépression qui suit un schéma saisonnier. Il apparait et disparait systématiquement à la même période chaque année. Les personnes atteintes du TAS ressentent des symptômes qui s’apparentent à ceux de la dépression au début de l’automne et ces symptômes continuent jusqu’à 7 mois après, à l’arrivée du printemps où les jours sont plus longs.

Environ, 1 à 10% de la population souffre de TAS et ce sont généralement les adolescents et les jeunes adultes dans la vingtaine qui en souffrent le plus. Les régions du monde les plus affectées sont les pays nordiques qui ont un long hiver et une luminosité très réduite.

Les symptômes du Trouble Affectif Saisonnier sont:

  • Sentiment de faiblesse
  • Irritabilité
  • Perte d’énergie
  • Isolement
  • Envie de dormir tout le temps
  • Perte d’intérêt dans les activités que vous aimez généralement
  • Plus grand appétit et prise de poids
  • Difficultés de concentration
  • Pensées suicidaires (Dans les cas extrêmes)

Une des raisons pour lesquelles les gens souffrent de TAS est la baisse d’exposition à la lumière du jour. Cette baisse engendre une sorte de confusion cérébrale dans à cause de l’horloge biologique qui se dérègle. La cause de ce dérèglement n’est pas vraiment connue mais les scientifiques croient que le rôle du soleil dans la production de la sérotonine et de la mélatonine qui régulent le sommeil et l’humeur n’est pas négligeable.

Comme plusieurs symptômes de la dépression, les symptômes du TAS peuvent aller du modéré au très sévère et ils peuvent être très handicapants. S’il n’est pas traité adéquatement, ce trouble peut provoquer des troubles sociaux et des problèmes de comportement, d’isolement et d’absentéisme au travail.

Si vous souffrez du TAS, voici quelques astuces pour vous sentir mieux:

Passez du temps dehors
Passez le plus de temps possible dehors. Marchez tous les jours si vous pouvez et si la météo le permet et organisez des activités à l’extérieur. Plus vous vous exposez à la lumière du jour, mieux c’est.



Consultez un thérapeute
Trouvez un thérapeute spécialisé dans la dépression et qui pourra vous aider à identifier des choses dans votre vie qui peuvent accentuer votre TAS. Il pourra vous aider à changer des schémas de pensées négatives qui vous enfoncent encore plus dans l’état de déprime.

Essayez la luminothérapie
Rendez votre environnement plus clair et plus lumineux. Ouvrez les fenêtres et les rideaux et enlevez tous les obstacles qui empêchent la lumière de rentrer dans votre maison. Si cela ne suffit pas, procurez-vous les lampes de photothérapie qui fonctionnent généralement bien.

Faites du sport
L’activité physique non seulement produit des endorphines dans le cerveau qui vous rendent de meilleure humeur mais elle vous aide surtout à concentrer votre attention sur votre corps pour changer, car le cerveau ne peut pas se concentrer sur deux choses en même temps.

Voici ce que vous devez éviter

Rester dans le noir
Ne restez pas dans le lit toute la matinée. Levez-vous à une heure raisonnable et faites des activités qui vous stimulent. Ne retournez au lit que quand c’est le temps de dormir.

Avoir des journées désorganisées
Ne rien avoir à faire de la journée peut vous donner le temps de réfléchir et de donner de l’importance à des détails insignifiants et qui pourront prendre une ampleur incontrôlable.

Prendre vos symptômes à la légère
Ne sous-estimez pas l’importance d’une maladie mentale, même si elle est très légère. Un TAS non traité peut s’aggraver très rapidement. Ne négligez pas vos symptômes.

Vous isoler
Vous isoler est la pire chose à faire. Il n’y a pas de honte à chercher de l’aide car plus vous restez seul, plus vous empirez votre cas.

Sous-estimer votre insomnie
Sans un sommeil normal et régulier, votre horloge biologique sera encore plus débalancée et empirera vos symptômes. Même si vous vous sentez reposé après 4 ou 5 heures de sommeil, votre corps a besoin de minimum 6 à 8 heures de sommeil par nuit.

Lire la suite de l'article