Quantcast

Ce que votre capacité à vous excuser dit sur votre personnalité

Pour certains, avaler leur fierté et s’excuser pour leurs méfaits est beaucoup plus difficile que pour d’autres. Et, selon une étude récente, la capacité d’une personne à s’excuser (sincèrement) dépend de son type de personnalité. Quelle est la vôtre ?

La recherche, publiée dans la revue Personality and Individual Differences, a examiné six traits de personnalité : l’Honnêteté-humilité, l’Émotivité, l’eXtraversion, l’Amabilité, la Conscience et l’Ouverture à l’expérience (ensemble, ces traits sont connus comme le modèle de HEXACO).

Patrick Dunlop, de la University of Western Australia, et son équipe ont recruté 139 adultes d’un âge moyen d’environ 31 ans. Les chercheurs ont également demandé à ces personnes de recruter quelqu’un qu’ils avaient connu pendant au moins un an pour l’étude.

Chacun des 139 sujets a effectué un test de personnalité et leurs personnalités ont également été notées par les amis qu’ils avaient recrutés. Les participants ont répondu à des questions sur la façon probable ou peu probable avec laquelle ils pouvaient présenter des excuses dans des situations données.



Après avoir examiné les réponses, les chercheurs ont constaté que les personnes ayant obtenu de hautes notes dans l’honnêteté, la conscience et l’humilité étaient plus susceptibles de s’excuser fréquemment. Si vous y pensez bien, les conclusions ont du sens, parce que les gens consciencieux ont tendance à être efficaces et préfèrent mettre un conflit derrière eux afin de passer à une autre tâche, et les gens honnêtes ont tendance à prendre la responsabilité de leurs actes facilement.

Et qui sont les plus lents à offrir des excuses ? Les gens agréables, étonnamment, et les chercheurs ne savent pas vraiment pourquoi.
C’est une pure spéculation, mais peut-être qu’en admettant des actes répréhensibles, ils ont peur que leur réputation soit ternie.

De toute évidence, plus de recherches doivent être faites à ce sujet, car nous savons beaucoup moins sur la personnalité du transgresseur que sur celle de celui qui pardonne, selon les auteurs.

Pour l’instant, au lieu de faire de grands yeux face à cette amie dont les excuses restent coincées dans sa gorge, vous pourriez vous dire « Oh, elle est juste elle-même ».

Lire la suite de l'article