9 Signes qui montrent qu’être seul vous rend heureux

9-signes-qui-montrent-quetre-seul-vous-rend-heureux

A un certain stade de la vie, on arrête de penser à soi et on commence à contribuer à la société. On se trouve obligé de travailler, de payer des impôts et de maintenir des relations afin de peupler le monde.

Être en relation, notamment le mariage, est une étape importante qu’on a appris à désirer. La vie reste incomplète si on ne trouve pas l’amour de sa vie.

C’est quelque chose à laquelle on ne peut pas échapper. On le voit dans les rues, dans les films et même en ligne, où les messages d’engagement apparaissent en permanence sur les flux Facebook.

Mais, il y a des personnes qui pensent que les relations ne sont pas la priorité absolue. Ce n’est pas qu’elles sont timides, introverties ou incapables d’obtenir ou de maintenir des relations, mais elles préfèrent simplement faire les choses par elles-mêmes. Leur objectif est de satisfaire leurs besoins, et seulement leurs besoins.

Cela peut même dépasser leurs relations familiales et amicales. Ces personnes indépendantes ne sont pas complètement seules ou socialement ineptes. En fait, la plupart d’entre elles sont probablement les plus charismatiques et extraverties quand elles ont besoin de l’être.

Être indépendant, n’est pas une situation dont on doit avoir honte. Si on préfère déguster un café seul plutôt qu’avec les amis, c’est tout à fait normal. Si on préfère partager son lit avec soi-même plutôt qu’avec une autre personne, c’est un choix. Et si on veut son propre espace, c’est un droit.

Certaines personnes n’ont pas besoin des autres. Elles adorent ce style de vie en solo.

Voici les 9 signes qui montrent qu’on préfère la vie en solo :

1. On aime les week-ends libres
Le type de week-end est celui qui n’implique pas de plans et pas de responsabilités. On préfère rester seul à la maison avec ses favoris  (Netflix, plats chinois à emporter et son pyjama) que de sortir un samedi soir avec des gens ivres et des vêtements ajustés.

2. Aller seul au cinéma
On ne sent pas la nécessité de voir le dernier film qui a remporté le meilleur prix des Oscar ou les séries des années 80. Si on veut voir un film, on le voit, avec ou sans amis.

3. Manger seul ne dérange pas
Sortir dîner avec des amis ou d’autres personnes importantes peut être amusant, mais ça peut aussi être un cauchemar (les conversations forcées et la division de l’addition). On n’a pas à répondre aux besoins des autres, leurs budgets ou leurs préférences esthétiques.





4. On préfère voyager en solo
L’idée de découvrir le monde seul ne fait pas peur. Ça permet d’aller où on veut, voir et faire ce qu’on veut. Voyager seul permet de se découvrir sans la distraction et la pression d’une autre personne. Ça permet aussi de sortir de sa zone de confort et faire de nouveaux amis.

5. On déteste partager son lit
Les lits doubles sont généralement faits pour les partager avec quelqu’un. Mais on préfère dormir en étoile de mer en été, et envelopper son corps dans un burrito de couverture en l’hiver.

Lutter pour plus de couverture ne vous intéresse pas et se réveiller à cause de la mauvaise haleine d’une autre personne vous dégoûte.

6. Conduire seul vous apaise
Rien ne guérit mieux une mauvaise journée et des pensées négatives, qu’un entraînement en solo à la plage ou sur une route ouverte.

Dans un monde d’interaction sociale constante (online et offline), la conduite en solo est le mécanisme d’échapper au monde pour un bref moment. De plus, on peut allumer sa musique et la changer quand on veut.

7. On néglige beaucoup son téléphone
On n’a pas besoin de contacter ses amis ou d’autres personnes importantes pour l’interaction sociale.

On déteste recevoir des appels et des messages inutiles. Parfois, on oublie de vérifier son téléphone et répondre aux sms.

8. On ne peut pas être social pendant de longues périodes
On rencontre rarement ses amis et sa famille. Ils savent qu’on a des limites dans la vie sociale.

On peut bien profiter d’une soirée avec des amis, mais on préfère faire sa propre routine du soir.

9. On trouve qu’être « collant » est peu attrayant
On a peur d’être incapable de sortir d’un engagement. Que ce soit un dîner avec des amis, une relation, ou un contrat de téléphonie mobile.

On a besoin d’être seul physiquement et mentalement. On ne peut pas être avec quelqu’un qui cherche sans cesse à s’attacher. Même lorsqu’on est dans une relation, on a besoin de rester seul pour garder sa santé mentale. Quelqu’un qui nécessite toute votre attention est automatiquement un deal-breaker.

Peu importe ce que le travail, la famille, les amis et les relations exigent, on veut toujours s’éloigner de tout cela et avoir cet espace pour soi.
Nos moments et nos pensées sont les seules choses que la société ne peut contrôler. Nos décisions sont purement les nôtre, et on aime cela.

Lire la suite de l'article