Quantcast

7 Raisons scientifiques pour lesquelles vous devriez écouter votre cœur (et non votre cerveau)

Une récente étude apprend que le cœur contrôle le cerveau beaucoup plus qu’on ne le pense. Certaines de ces observations ont des implications profondes et ont conduit à des thérapies pratiques. Voici sept des plus importantes découvertes sur le rôle central du cœur dans le contrôle de nos émotions.

1. Certains chercheurs se réfèrent au cœur comme le «petit cerveau»

Il y a 40 000 neurones sensoriels qui relayent l’information au cerveau à partir du cœur.

2. Le cœur communique avec le cerveau et le corps

Il le fait de quatre manières, notamment via les connexions du système nerveux ; les hormones du cœur même ; l’information biomécanique émise par la circulation sanguine ; l’information énergétique de nos champs électriques et électromagnétiques.

3. Il y a plus d’informations envoyées par le cœur vers le cerveau, sur une base quotidienne, par ces quatre moyens de communication que l’inverse

En effet, les neurones du cœur permettent à celui-ci d’apprendre, de se rappeler et de prendre des décisions indépendantes du cortex cérébral.



4. Le cœur émet plus d’activités électriques que le cerveau

Le cœur émet un champ électrique 60 fois supérieur à l’amplitude de l’activité du cerveau et un champ électromagnétique 5000 fois plus fort que celui du cerveau.

5. Le champ électromagnétique du cœur est incroyablement fort

Il peut non seulement être mesuré n’importe où sur le corps (en utilisant un électrocardiogramme avec des électrodes aux chevilles et poignets) mais également sur plusieurs mètres à l’extérieur du corps.

6. L’activité du cœur d’une personne peut être mesurée dans les ondes cérébrales d’une autre

Les champs électromagnétiques de deux êtres assez proches l’un de l’autre peuvent interagir, de telle sorte que l’activité cardiaque de l’un soit mesurable à travers les ondes cérébrales de l’autre.

7. Les activités électriques du cœur et du cerveau peuvent être synchronisées et mesurées, en se concentrant simplement sur les émotions du cœur

Cette synchronisation favoriserait une meilleure régulation du métabolisme, de la pression artérielle et du taux de cortisol, ainsi que l’amélioration de la fonction du système immunitaire.

Lire la suite de l'article