7 Choses que j’ai apprises quand j’ai déménagé dans un autre pays

7-choses-que-jai-apprises-quand-jai-demenage-dans-un-autre-pays

J’avais 22 ans la première fois que j’ai quitté mon pays. Mon plan était celui d’une jeune de 22 ans qui voulait plus fuir l’école qu’essayer de construire un plan solide pour l’avenir. Classique. Je savais que j’allais travailler dans une auberge à Canterbury, en Angleterre, mais c’est tout ce que je savais.

Lors de cette année en Angleterre, je vivais dans la découverte constante et ai fait face à de grands chocs culturels (comme lorsque j’ai proposé à quelqu’un d’aller prendre un café et qu’il m’a poliment fait remarquer que le bar était leur version du café). J’étais souvent mal à l’aise, et pourtant, pour rien au monde je ne changerais ce que j’ai vécu.

Depuis, j’ai eu la chance de vivre en Suisse pendant quatre ans, et je suis sur le point de quitter le Canada pour revenir aux États-Unis. À chaque déménagement, je deviens un peu plus consciente de qui je suis, qui sont mes vrais amis, et de ce que je peux tolérer ou non.

Je sais que tout le monde n’a pas le luxe (financièrement et autre) de tout quitter du jour au lendemain. Mais si vous le pouvez, même pour quelques jours, je vous encourage à vous éloigner le plus possible du confort de votre maison. Les avantages à rompre avec tout ce que vous connaissez sont énormes…

1. Vous reconsidérez vos centres d’intérêt

Vous êtes passionné par les cours de Zumba avec vos amis ? Si vous allez dans un autre pays (ou autre ville, d’ailleurs), vous constaterez que les loisirs ne sont pas forcément les mêmes, donc pas toujours disponibles, ce qui peut être frustrant.

Et si vous lâchiez prise pour considérer une autre façon de voir les choses ? Si vous restez sur vos positions, vous mettrez plus de temps à vous intégrer. Découvrez les activités populaires de votre nouvelle ville ! Une passion pourrait naître, qui sait ? Mon premier cours de Pilates était en Allemagne, avant même que je sache parler allemand, et j’enseigne aujourd’hui cette discipline.

2. Vous apprenez à manger différemment

Vous ne trouvez pas votre vinaigrette préférée au petit commerce du coin ? Sachez que certains de vos choix peuvent être réduits, mais que d’autres peuvent augmenter. En Suisse, je suis devenue vraiment accro aux Spitzbuben, un biscuit rempli de confiture à la framboise. Je devais oublier mon obsession pour les chips de chou frisé, car ce légume était introuvable. Lorsque vous vous rendez compte que vous pouvez remplacer quelque chose d’aussi puissant qu’une envie, vous vous sentez invincible.

3. Vous apprenez à être seul



C’est un autre type de solitude qui vous tend les bras quand vous êtes loin de votre famille et que vous ne pouvez compter sur leur soutien. Lorsque vous avez eu une journée difficile et que le décalage horaire vous empêche de communiquer avec vos proches par téléphone ou Internet, vous réaliserez que vous pouvez faire beaucoup de choses par vous-même. Un jour, j’ai eu une grave intoxication alimentaire et je n’avais pas encore d’amis. C’était éprouvant, mais ça m’a fait comprendre à quel point je pouvais être forte.

4. Vous rencontrez des amis qui deviennent votre famille

Aujourd’hui, je ne suis pas en mesure de revenir à la maison pour les vacances. Ce dernier déménagement fut une décision difficile à prendre, mais j’ai su créer mes propres habitudes et bien m’entourer.

C’est ainsi que des amis qui auraient pu être uniquement vos compagnons du vendredi soir deviennent incontournables à votre fête de Noël. Je me suis rendu compte que je développais le même attachement pour ces amis que pour mes parents.

5. Vous commencez à vivre votre vie pour vous-même

Lorsque vous êtes loin de tout ce que vous connaissez, vous reconsidérez la façon dont vous voulez vivre. Vous réalisez que vous pouvez vivre n’importe où et faire tout ce que vous voulez. Que vous pouvez être seul ou dans une relation. La seule chose qui vous importe vraiment est de prendre soin de vous. Le voyage agit comme un rappel : vous avez une vie à vivre.

6. Vous êtes moins conditionné

Parfois, nous agissons d’une certaine manière parce que la société nous a conditionnés à agir de la sorte. Par exemple, on nous a enseigné « s’il vous plaît » et « merci » lorsque nous étions enfants, mais la façon dont nous répondons à l’âge adulte est souvent inconsciente. Déménager loin de chez vous est le meilleur moyen de voir si vos comportements sont conditionnés, et de sortir de ce conditionnement.

7. Vous vous rendez compte du peu dont vous avez besoin pour être heureux

À chaque déménagement, je réalisais que je ne pouvais pas tout prendre. Ces livres qui étaient sur mon étagère depuis dix ans ? Bye-bye. Ces tasses de café qui me suivaient depuis l’université ? Inutiles. Décider de repartir à zéro, sans meubles et sans biens matériels, vous oblige à ne garder que l’essentiel. Un jour, vous réaliserez que vous ne manquez de rien, car les choses matérielles n’ont que l’importance qu’on leur donne.

Vous finirez par vous sentir chez vous partout, et pourrez vivre ici comme là-bas. Les endroits à découvrir sont aussi inquantifiables que l’amour !

Lire la suite de l'article