6 façons d’augmenter le niveau de dopamine dans votre cerveau

6 façons d’augmenter le niveau de dopamine dans votre cerveau

Réputée comme l’hormone du plaisir et du bonheur, la dopamine est en effet LE neurotransmetteur responsable de la transmission de messages liés au plaisir et au sentiment de satisfaction, dans tout le cerveau. Seulement, ce dernier peut parfois souffrir de carence à ce niveau-là et il est important de pouvoir le booster en dopamine, car celle-ci évite entre autres l’apparition de troubles du comportement et de la concentration, ou encore l’apparition de la maladie de Parkinson…

Un faible niveau de dopamine dans le cerveau peut également entrainer des dépressions, mais également une perte accrue du sentiment de satisfaction, ou encore une faible libido. 

A l’inverse, si la personne ne souffre pas de carence en dopamine, celle-ci a beaucoup plus de chances d’être plus motivée, joyeuse et courageuse au quotidien ! 

Mais alors comment faire pour booster notre dopamine par nous-mêmes de manière simple et naturelle ?  Réponse. 

Découvrez ou créez de nouvelles choses :

Vous ne voyez peut-être pas le lien immédiat entre le fait de vous montrer créatif et curieux et le fait de pouvoir augmenter votre taux de dopamine. Pourtant, en vous octroyant la possibilité de vous faire plaisir en vous adonnant à vos passions ou en créant (en écrivant, en dessinant, en peignant, en chantant ou en dansant), vous libérez un taux important de dopamine qui vous nourrit et vous remplit de joie, de gratitude et de bonnes émotions.  

Fixez-vous des buts quotidiens et réalisez-les !

Ne vous êtes-vous pas déjà fait la réflexion que, lorsque vous formuliez des buts ou des intentions bien précises, et surtout, que vous réussissiez à les réaliser durant la journée ; vous étiez heureux et comblés… ? En réalité, il s’agit d’une réaction tout à fait normale puisque votre cerveau sécrète à ce moment-là de la dopamine en abondance. Et pour cause : lorsque vous réalisez une tâche que vous étiez censé effectuer durant votre journée ou même les jours à venir, vous vous sentez rassuré et content de l’avoir fait. L’hormone du plaisir fait à ce moment-là son travail et vous procure une sensation de satisfaction inouïe… 

Faites-vous plaisir à chaque fois que vous le souhaitez :

Cela peut peut-être rejoindre le premier point, mais le fait de pouvoir s’octroyer des plaisirs (petits ou grands) aussi souvent et longtemps qu’on le souhaite est primordial pour vous sentir bien et pour libérer un taux important de dopamine dans votre cerveau. Pensez par exemple à écouter aussi souvent que possible une musique ou une chanson qui vous plait véritablement. Cela vous procurera une sensation d’apaisement et de bien-être insoupçonnée… le tout, grâce à la sécrétion de cette fameuse hormone qu’est la dopamine ! 



>Faites-vous une cure de tyrosine : 

Pour sécréter de la dopamine à foison dans votre cerveau, rien de tel que de consommer des produits et des aliments riches en tyrosine, un acide aminé indispensable au bon fonctionnement de notre organisme et réputé pour diminuer le stress, améliorer l’attention à la vigilance ou encore lutter efficacement contre le développement de la maladie de parkinson… Mais la tyrosine est surtout connue pour booster et réveiller la dopamine présente dans notre cerveau ! Pour ce faire, il suffit simplement que vous privilégiez ce genre d’aliments : les amandes, l’avocat, des bananes, du chocolat, du café, des œufs, du thé vert ou encore du bœuf ! 

Adonnez-vous au sport :

Ce n’est plus un secret pour personne, le sport est bénéfique pour la santé. Il excite et stimule nos neurones ainsi que nos neurotransmetteurs dont celui de la dopamine (comme vous l’aurez deviné…). Eh oui, après une bonne séance de sport, vous êtes généralement heureux et satisfait d’avoir fourni un tel effort et de vous être dépensé de la sorte. 

Par ailleurs, lorsque vous libérez de la dopamine, votre cerveau intègre cette information et l’enregistre de sorte à ce qu’il associe vos activités physiques à une sensation de plaisir. De ce fait, le sport devient une source à part entière de bien-être et de plaisir absolu. 

Ne développez surtout pas de dépendance :

Lorsque que l’on parle de dépendance, on pense souvent à ces mauvaises habitudes que l’on a pour coutume de trainer avec nous depuis de nombreuses années et dont on a beaucoup de mal à se séparer. Prenons comme exemple la malbouffe : si celle-ci procure un plaisir gustatif sans égal pour certains (de là à développer chez eux un sentiment de dépendance dite affective), elle est pourtant très nocive pour notre santé et ça, tout le monde le sait ! Pourtant, même si nous en avons pleinement conscience, il est difficile pour nous de résister à la tentation car, inconsciemment, nous avons déjà associé l’action de manger au fast-food d’à côté à un instant de plaisir. Inconsciemment donc, nous sommes devenus dépendants de cette mauvaise habitude qui, à court terme, augmente bel et bien le taux de dopamine dans notre cerveau mais qui, à long terme, peut perturber notre circuit de récompense (le circuit par lequel passe la dopamine pour arriver vers notre cerveau) en le surexcitant, et donc, en libérant trop de dopamine que prévu…

Lire la suite de l'article