Quantcast

5 Techniques pour vous soustraire des commérages

Nous n’apprécions pas les commérages sur notre compte, pourtant nous ne rechignons pas en faire à l’endroit d’autres personnes. Le commérage ne fait de bien à personne. Il favorise la haine et l’insécurité et invite généralement un tas de négativité dans notre vie. Voici comment arrêter de tomber dans le piège des commérages et avoir des conversations remplies de positivité.

1. Prendre conscience
Il est si facile de tomber dans le piège des commérages. Prenez conscience de ce que vous dites : Portez-vous trop de jugement? Êtes-vous bavarde? Encouragez-vous les potins?
Gardez vos commentaires pour vous-même et devenez plus consciente de la direction que prend la conversation. Le premier indice de ragots vient quand la conversation est concentrée sur une tierce personne. Dès que vous identifiez la tournure que prend votre causerie, ayez conscience de ne pas vous laisser emporter.

2. Ne commentez pas
Vous pouvez être tentée d’écouter vos amies en train de faire du commérage. Mais en faisant cela, vous pouvez attiser les flammes encore plus.



3. Changez la conversation
Trouvez une opportunité de changer complètement la conversation. Faites une blague et orientez-la vers un sujet plus intellectuel ou spirituel.
Si vous constatez que vos amies redirigent la conversation vers des commérages, trouvez le courage de vous lever et de faire savoir clairement que vous êtes mal à l’aise avec les ragots et que vous souhaitez changer de conversation.

4. Partez
Vous estimez avoir tout essayé, mais rien ne fonctionne, retirez-vous de la conversation. Ce sera peut-être difficile à faire, mais si la conversation vous cause un inconfort, excusez-vous poliment.

5. Restez intègre
Vous aurez tendance à vous sentir « inférieure » par rapport aux autres. Soyez honnête envers vous-même et surmontez votre complexe. Vous vous rendrez compte que plus vous éviterez le piège des ragots, plus vos relations avec vos amies deviendront gratifiantes.

Lire la suite de l'article