Quantcast

5 Leçons que tous les parents pourraient tirer du bouddhisme

Comme le bouddhisme continue d’augmenter en popularité dans la culture occidentale, certains principes sont entrés dans les mœurs, telle la façon de devenir un meilleur parent, et les concepts d’être « zen, compatissant, conscient » viennent plus facilement à l’esprit. Mais que signifient-ils vraiment en pratique ? Voici cinq principes bouddhistes essentiels qui vous aideront à cultiver plus de sagesse dans votre rôle de parent.

1. Reconnaître qu’un esprit stable est un esprit puissant

Selon le bouddhisme, la vie est constamment en mouvement. Et pour cette raison, la stabilité ne vient pas de circonstances extérieures, mais de la façon dont vous réagissez aux phénomènes en constante évolution.

La plupart des gens ont des états mentaux qui fluctuent en fonction de leur perception des événements quotidiens comme « bons ou mauvais » : une accolade et un sourire de votre fille est bon, tandis qu’être coincé dans le trafic et être en retard pour une réunion est mauvais. Le bouddhisme vous encourage à répondre à tous les événements avec sérénité.

Il est bon d’apprendre aux enfants que les choses sont ce qu’elles sont et qu’ils peuvent renforcer leur emprise sur leur évolution en acceptant cela.

2. Épouser le concept de l’impermanence

Dans notre culture, la plupart rejettent l’idée que les choses sont en constante évolution. Ils se complaisent dans leur routine, l’habitude, la cohérence. Mais il y a une grande sagesse dans la notion bouddhiste selon laquelle tous les concepts sont en perpétuel mouvement et, par extension, sont impermanents.

Il est bon d’apprendre aux enfants que le changement est naturel et que la meilleure façon d’appréhender l’impermanence est d’être reconnaissant pour chaque jour qui passe, parce que chaque jour est différent et unique.



3. Apprendre à accepter l’anxiété

Les bouddhistes savent qu’en raison de l’impermanence, une anxiété sous-jacente existe toujours. C’est une émotion normale que chaque être humain ressent et la souffrance se dissipe lorsque vous la reconnaissez et l’acceptez.

Il est bon d’apprendre aux enfants que l’anxiété est une expérience normale en tant qu’Être vivant dans un monde impermanent, qu’il est possible de surmonter positivement.

4. Faire attention aux émotions

Le bouddhisme encourage à prêter attention aux fluctuations de la vie. Pour cette raison, il considère que les émotions ne sont pas « bonnes ou «mauvaises » mais sont des messagers qui informent sur votre disposition spirituelle en fonction des circonstances du moment.

Il est bon d’apprendre aux enfants d’apprendre à traiter leurs émotions de la façon la plus naturelle, c’est-à-dire de les vivre jusqu’à ce qu’elles passent. Les parents ne doivent pas interrompre ce processus.

5. Croire et éveiller le potentiel

Beaucoup de parents aujourd’hui cherchent à protéger leurs enfants de la vie et cela est un instinct naturel. Cependant, quand les enfants font leur propre expérience, ils deviennent plus susceptibles de résoudre des difficultés personnellement et de construire leur résilience face aux vicissitudes de la vie, sans avoir besoin d’être secourus par un parent.

En surveillant vos enfants, vous posez du cuir pour les protéger des obstacles sur leur chemin, plutôt que de leur apprendre à faire leurs propres mocassins, afin qu’ils puissent l’adapter à leur réalité et forger leur propre capacité naturelle de résilience.

Lire la suite de l'article